Vous souhaitez être coaché dans ce processus : une spécialiste à votre écoute.

Pour tout renseignement maryam@flamme-jumelle.info

Comment aider sa flamme jumelle grâce à la méditation ?

La télépathie entre flammes jumelles est fréquente du fait de la nature physique même du lien énergétique. Inoxydable, je le visualise comme un délicat fil d'or. Toutes les flammes jumelles expérimentent des épreuves douloureuses avec la perception des douleurs, des tensions, des angoisses de leur jumeau d'âme, notamment pendant la nuit noire de l'âme de leur flamme jumelle. Une des clefs de la réussite du processus est la capacité à s'en extraire.

Une des possibilités est la pratique de la méditation et de développer sa pleine conscience.

 

Ce soir, je sens cette sensation familière. Elle est moins intense que d'habitude, je vais donc en profiter pour tenter de décrire ma technique pour aider ma flamme jumelle grâce à la pleine conscience et la méditation.


 

Comment aider sa flamme jumelle grâce à la pleine conscience et la signature énergétique ?

Afin d'aider mon cher amour, je porte mon attention sur ce que je veux et non ce que je ne veux pas.

Dans ce cas précis, je souhaite qu'il s'apaise. N'ayant pas la possibilité de l'aider dans la "vraie" vie, je peux néanmoins le faire en modifiant ma signature énergétique qui naturellement transformera la sienne.

Demain, mardi 28 avril 2020, le 1er ministre français va annoncer le plan de déconfinement. Mon cher amour va en être impacté dans sa vie professionnelle, ce soir, il s'angoisse donc dans l'attente de ces mesures concrètes.

Afin de l'aider, j'ai donc décidé de vibrer dans des énergies très légères en écoutant ma playlist intitulée "méditation". Je l'ai créée il y a 5 mois, j'ai longuement médité dessus et j'ai constaté que mon énergie s'allège et devient puissante instantanément dès que résonne la première note. Mon cerveau est en quelque sorte conditionné....

Ce soir, je vibre donc à haute fréquence et l'angoisse de mon chaser disparaît ....

© Maryam Yan, le 27 avril 2020

Les commentaires sont clôturés