Fotolia 179403219 xs 2

Je t'aime plus que tout mais....

Lettre à mon amour de chaser:

Quelle histoire………….. mon cher amour, il nous arrive quelque chose de formidable, d’extraordinaire, de divin, de doux, de fort, d’intense.

 

 

 

Je m’en suis pas rendu compte de suite, c’est le moins que l’on puisse dire. Dès le début, je me suis sentie à l’aise avec toi, une évidence, mais une évidence qui ne s’apparente pas  du tout à un sentiment amoureux, plutôt à une douce tendresse. Par exemple, je me suis jamais posée la question, par rapport au fait, que j’acceptais que tu entres dans ma bulle de proxémie,  alors que je suis très réservée. De même, tu es typiquement un homme qui ne m'attirait pas: Don Juan charmeur de ces dames. Le genre que je fuis en courant...

Tu es marié, mal marié très certainement, même si tu ne veux pas l’admettre. De nombreux signes que tu laisses échapper le montrent très clairement. D’ailleurs l’année de notre rencontre, tu m’as dit au moins une dizaine de fois “le mariage est un engagement” comme si tu voulais t'auto-persuader.  Moi j’étais très étonnée que tu me dises ça, s’en arrêt, car nous étions juste collègues. Je te répondais d’ailleurs sytématiquement  “jamais je me remarierais”.

Avec le recul, je m'amuse beaucoup de ce dialogue surréaliste, car en fait toi tu avais eu la vision claire et précise de notre mariage alors que moi pas du tout.  Tu luttes et tu essaies de contrôler cette évolution pendant que moi je m'éveille tout doucement à la vitesse d'un escargot. Maintenant, je sais que notre mission est de nous marier ( mais j'ai du mal à accepter) afin d'unir nos religions et ainsi faire avancer un petit peu l'humanité.

En janvier 2014, un matin vers 10 heures alors que j’étais au téléphone pour un entretien professionnel, soudainement j’ai ressenti une angoisse terrible dans mon plexus solaire. J’en ai eu le souffle coupé. J’ai pensé à l’époque que cette angoisse était liée au fait que j'avais un enjeu professionnel crucial pour la stabilité de mon emploi.  Ce malaise a duré  bien longtemps après l’obtention de mon CDI. J’ai compris à l’automne 2016 qu'en fait il s’agissait de toi, de ton angoisse profonde de me perdre. Le ressenti de ta panique me fait aller vers toi malgré moi, car je t'aime et je ne supporte pas de te voir souffrir.

 

 

Maryâm le 07/12/2017

Qu'est ce qu'une flamme jumelle?